logoAEN

Société des Artistes en Normandie


HISTOIRE DE L’ASSOCIATION DES ARTISTES BAS-NORMANDS

Naissance de l’Association
L’Association des Artistes Bas-Normands semble ne répondre, lors de sa fondation qu’aux désirs de quelques peintres locaux, et plus particulièrement caennais, de mettre en valeur leurs travaux  à travers une association amicale.
Cependant, le succès immédiat que connait l’invitation de Louis Bulot traduit le mouvement qui anime depuis longtemps la Normandie dans son ensemble.
La région est devenue une des terres de prédilection des peintres impressionnistes et  si Boudin, Monet, puis plus tard Dufy se font les chantres des ciels et des paysages normands, leur présence, les succès de leurs toiles dans les cénacles d’amateurs n’ont pas pu être sans influence sur les artistes régionaux ou d’origine régionale.
En 1926, la vie culturelle caennaise est celle d’une petite ville de province qui se manifeste par des représentations théâtrales, des projections de cinéma mais les Beaux Arts sont mal traités et les galeries sont rares. Pourtant la Basse-Normandie n’est pas dépourvue d’artistes et la création de l’Association va s’appuyer sur l’idée de réunir les artistes locaux, et ceux qui ont quitté la région mais qui gardent des liens avec elle.
Une lettre de Géo Lefèvre précise les buts à atteindre : créer un lien de solidarité entres les peintres, sculpteurs et graveurs de Basse-Normandie ; faire connaître les œuvres des artistes par des expositions aussi fréquentes que possible ; développer chez les Bas-Normands le goût des belles œuvres d’art ; attirer l’attention des pouvoirs publics.
Lors de ce premier salon de 1926, 63 exposants dont Charles Léandre, Jules Rame,  Moteley, Garrido et  Géo Lefèvre  présenteront 168 œuvres. Le succès confirme le bien fondé d’une telle association. Avec des artistes aux multiples facettes, ils souhaitaient simplement que le public regarde leurs œuvres faites de bonheur et de vie !

Des fondamentaux et une philosophie qui perdurent
Malgré ses 87 ans, cette presque vieille dame sur laquelle nous veillons, ne s’est jamais sentie aussi jeune. Elle est pourtant une des plus anciennes sociétés de la ville de Caen mais les buts initiaux sont encore totalement contemporains.
Si elle pouvait parler, elle raconterait une histoire qui n’a pas été un « long fleuve tranquille » mais qui lui a permis d’accompagner avec ses 11 présidents et tous ses membres  tous les changements dans le domaine de la pensée, des techniques grâce à la naissance de procédés et produits nouveaux ainsi que de l’économie et de la communication.
Alors que certains salons régionaux ou nationaux ont tendance à disparaitre faute d’avoir su ou voulu aborder les changements qui devenaient indispensables, la Société des Artistes Bas-Normands continue  d’avancer avec confiance et assurance pour garder le contact avec ce monde qui bouge un peu plus vite chaque jour.
Des tournants ont été négociés et les artistes Bas-Normands actuels et futurs trouveront dans La Société des Artistes Bas-Normands une association avec des idées et de nombreuses   expositions collectives propres à faire connaitre leur talent.